qop nutricosmetique

Actu bien-être & beauté

Choc toxique lié aux règles : ces symptômes qui doivent vous alerter

C’est une affection soudaine et pernicieuse car en effet les premiers signes du Syndrome du choc toxique (SCT) ressemblent à ceux de la grippe. Et c’est malheureusement cette confusion qui a provoqué le décès, jeudi 9 janvier, de Maelle, une adolescente belge emportée à 17 ans par le SCT.  « Maëlle était revenue de la salle de sport, lundi soir, vers 20 heures, en pleine forme », a indiqué sa mère Laurence Hennuy au site belge SudinfoC’est plus tard en soirée, qu’elle a commencé à faire de la fièvre, à avoir des vomissements… (…) » Au matin, la fièvre n’ayant pas diminué dans la nuit, décision est prise par ses parents d’appeler un médecin. Ce dernier pense alors à une grippe gastro-intestinale. Mais la jeune femme souffre de plus en plus, et finalement une ambulance vient la chercher pour la conduire à l’hôpital ; sauf que le diagnostic posé est le même. Mais la souffrance s’accroît, et Maëlle est transférée dans un autre hôpital où elle est placée en soins intensifs. C’est là que le diagnostic du SCT est posé mais trop tard, la jeune femme décède jeudi.
Un drame épouvantable causé par une affection rare ; en France, on répertorie en moyenne 20 cas de SCT par an. Parmi ces cas, la plupart sont pris en charge, et seuls 5% d’entre eux mènent au décès du patient.

Alors quelle est la cause du SCT ?

Dans le cas de choc toxique lié aux règles, les tampons trop absorbants peuvent faire obstacle au flux sanguin et permettre à une souche particulière de bactéries Staphlococcus aureus, dont certaines femmes sont porteuses, de proliférer et de relâcher les toxines à l’origine du SCT.  Car sachez-le, pendant les règles, le pH du vagin change ; il devient moins acide et cela représente un milieu de culture favorable pour le staphylocoque doré.

Quels sont les symptômes du syndrome du choc toxique ?

– Une fièvre soudaine
– Vomissements
– Maux de gorge.
– Diarrhée.
– Éruption cutanée ressemblant à un coup de soleil.
– Douleurs musculaires.
– Étourdissements.
– Évanouissement ou sensation de vouloir s’évanouir en position debout.

Quelles précautions prendre ?

-Utiliser des tampons ayant le pouvoir absorbant minimal pour répondre à vos besoins et changez plutôt de tampons au 4 à 8 heures.
– Éviter de porter des tampons la nuit.
– Utiliser les tampons au début de vos règles, sans toutefois en insérer un par précaution, en attendant vos menstruations. Privilégier plutôt la serviette hygiénique dans ce cas.
– Toujours se laver les mains avant et après l’insertion du tampon.
– Utiliser en alternance tampon et serviette hygiénique.
– Veiller à ne jamais oublier de retirer le tampon.
– Se rendre en urgence à l’hôpital si vous ressentez nombre des symptômes préalablement rappelés.

Ci-dessous les propos de la mère de Maëlle partagés via un post Facebook dans lequel elle rappelle que « non…ça n’arrive pas qu’aux autres ».

Source: Bibamagazine.fr, https://www.bibamagazine.fr/rss

qop nutri-cosmétique

2one.fr

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer