qop nutricosmetique

Actu bien-être & beauté

Sexo : connaissez-vous la méthode Kunyaza ?

Il ne s’agit pas ici de décrire qu’une simple pratique prompte à nous donner le vertige, aussi rappelons d’abord que l’acte sexuel se doit d’être un véritable échange ; lequel devant conduire à une harmonie sensorielle entre partenaire puis à l’extase de chacun. Notre rubrique sexo ayant pour vocation certes de vous émoustiller mais avant toute chose de nous défaire des tabous qui trop longtemps ont cité dans la société ; les femmes parlent de sexe et grand bien leur fasse.

C’est ainsi qu’aujourd’hui nous voilà évoquant la méthode Kunyaza ; une pratique sexuelle issue d’une légende ancestrale provenant de la région des Grands Lacs au Rwanda et qui place la jouissance de la femme au cœur de l’acte sexuel. Elle raconte qu’au temps de la Troisième Dynastie, l’épouse du roi Kamagere se lassant d’attendre son mari parti en guerre, demanda à un soldat de la garde royale de lui faire l’amour. Sauf que ! Apeuré car craignant pour sa vie, l’homme approcha sa verge tremblante du clitoris de la souveraine et c’est là que l’histoire est légendaire puisque les vibrations furent si intenses qu’elles procurèrent à la reine un plaisir tel qu’elle éjacula et donna naissance au lac Kivu.

Votre partenaire ne va pas vous pénétrer mais…

Un mythe qui court depuis des siècles dans cette région des grands lacs et ayant fait l’objet d’un documentaire intitulé L’eau sacrée réalisé par Olivier Jourdain. Un film qui dévoile le mystère de l’éjaculation féminine et par là même dresse le portrait intime du Rwanda et de son rapport à ses traditions.

Mais revenons à la pratique en elle-même et au vent de fraîcheur qu’elle fera souffler dans votre sexualité. Concrètement donc, votre partenaire ne va pas vous pénétrer mais va utiliser sa verge pour tapoter votre clitoris, vos lèvres et votre orifice ; une action qui si elle  est bien effectuée vous procurera à vous deux d’intenses sensations. Pour ce faire qu’il fasse zigzaguer son sexe sur le vôtre, qu’il y décrive des mouvements circulaires, entre autres…

Une pratique qu’il peut coupler à une autre ; celle-ci s’appelle le Gukuna. Rituel traditionnel rwandais consistant cette fois à étirer les petites lèvres de la vulve pour conduire à terme à un dépassement des grandes lèvres par les petites, ce qui favoriserait la sensibilité et permettrait d’atteindre le Kuraanziga, l’orgasme féminin qui au Rwanda est pour les femmes, une question d’honneur. « Vous vous sentez comme une vraie femme. C’est comme si un barrage se cassait », a en effet expliqué une des femmes interrogées dans le documentaire d’Olivier Jourdain.

Source: Bibamagazine.fr, https://www.bibamagazine.fr/rss

qop nutri-cosmétique